Réservation Nuits : Adultes : Enfants : Acces IATA : Annuler
Options/Langues

mildiou

LE MILDIOU

S'il est une maladie que le cultivateur de tomates redoute, c'est bien le mildiou. Ce petit champignon ( Phytophthora infestans) se développe à grande vitesse sur les plants et peut anéantir à lui seul toute une récolte. Mais une fois les feuilles et les fruits tachés de ces sinistres marques noires, il n'y a plus grand chose à faire pour enrayer la maladie. Heureusement, quelques principes simples peuvent empêcher cet indésirable de s'installer dans le potager.

 

Eviter l'humidité
L'humidité de l'air et les pluies abondantes favorisent la propagation du mildiou sous les feuilles. Les étés pluvieux (comme l'été 2007 !) lui offrent donc des terrains propices. Mais si on se sait toujours pas influer sur la météo, on peut toujours limiter l'humidité :

  • ne jamais arroser les feuilles, mais placer le tuyau d'arrosage au pied de chaque plant
  • ne jamais laisser traîner de feuilles au sol : couper les feuilles les plus basses
  • planter les tomates assez loin les unes des autres pour permettre une bonne aération des feuilles et des racines.

Vive les orties !
Si elle n'est pas aimée des amateurs de pique-nique, l'ortie est la meilleure alliée du jardinier pour lutter contre le mildiou. Toujours mettre une poignée d'orties au fond du trou avant la plantation. Après une pluie ou un arrosage, appliquer du purin d'orties sur chaque plant (toutes les 3 semaines environ). Les orties peuvent aussi être remplacées par de la consoude.

Les bienfaits du cuivre
L'application de bouillie bordelaise (solution à base de cuivre) tout au long de l'été permet aussi de tenir le mildiou à distance. Le rythme des traitements dépend de l'humidité de l'air. Si l'été est chaud et sec, il est inutile de traiter, mais les mesures préventives s'imposent après les périodes pluvieuses. En cas de pluies régulières, on peut traiter jusqu'à 3 fois par mois.

Appliquer des solutions à base de sulfates de cuivre pour "désinfecter" les plants écorchés.

Certains jardiniers utilisent aussi des fils de cuivre qu'ils plantent directement à la base du plant de tomates, ou dans la terre.

Derniers conseils
Utiliser un couteau pour la récolte des tomates, de façon à éviter d'écorcher les plants.  
Surveiller régulièrement ses plants et en cas de mildiou, arracher les plants malades et les brûler
Ne jamais utiliser de produits chimiques et prendre soin des coccinelles et des punaises, qui se régalent des moucherons et évitent ainsi les autres maladies de la tomate
Pratiquer la rotation des cultures au potager

 

 
French (Fr)English (United Kingdom)
Bannière